AccueilFlèche ActualitésFlècheQuotidiensFlècheAlouette investit 10 M$ dans un pavillon universitaire à Sept-Îles

Alouette investit 10 M$ dans un pavillon universitaire à Sept-Îles

Le mardi 20 août 2013

L’aluminerie Alouette a annoncé hier le début de la construction du pavillon universitaire Alouette à Sept-iles.

L’aluminerie Alouette a annoncé hier le début de la construction du pavillon universitaire Alouette à Sept-iles.

L’aluminerie finance entièrement ce projet de 10 millions de dollars dont le but est d’attirer plus d’étudiants et de professeurs de cycle universitaire sur la Côte-Nord.

Le pavillon de 2700 m2 est le fruit d’une collaboration entre l’entreprise et l’Université du Québec à Chicoutimi (qui livrera les services) le cégep de Sept-îles (auquel le pavillon sera intégré) et le ministère de l’Enseignement supérieur (qui ajoute 1 M$ de financement en équipement).

Bien que l’UQAC soit présente dans la région depuis 1971, le pavillon Alouette sera le premier bâtiment entièrement universitaire de la région, séparé du cégep.

« Avec ce pavillon, on pourra répondre à la demande actuelle et future en formation universitaire dans la région. Cela aura un effet structurant» a indiqué le président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette, André Martel lors de l’annonce faite à Sept-iles en présence des représentants de l’UQAC, du Cégep de Sept-îles et du gouvernement du Québec.

«Le nouveau pavillon favorisera l’accessibilité aux études supérieures, notamment pour les étudiants de première génération, a estimé de son côté le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur Pierre Duchesne. En plus de répondre aux besoins de main-d’œuvre qualifiée, il permettra à la population de demeurer dans la région pour étudier. En outre, ces infrastructures de qualité attireront les étudiants de l’extérieur qui pourraient vouloir s’installer en région».

Le chantier se mettra en branle dans les prochains jours. L’inauguration officielle est prévue à l’automne 2014.

Le projet découle d’une entente conclue en octobre 2011 entre le gouvernement du Québec et Aluminerie Alouette pour l’obtention d’un bloc d’énergie de 500 MW nécessaire à la réalisation de la troisième phase de son projet d’expansion connu sous le nom de la phase 3.

Source: Les Affaires Suzanne Dansereau  les affaires.com

Source: Les Affaires.

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour à la liste des articles du Quotidiens