AccueilFlèche ActualitésFlècheQuotidiensFlècheProlongation des primes COVID seulement pour les RPA - Les EÉSAD demandent l'équité la plus élémentaire !

Prolongation des primes COVID seulement pour les RPA - Les EÉSAD demandent l'équité la plus élémentaire !

Le vendredi 13 mai 2022

Le gouvernement a décidé de prolonger d'un an les primes COVID pour les employé.es de toutes les RPA. Dans le même temps, les aides à domicile des EÉSAD vont perdre 8% de leur rémunération brutalement dès samedi. 

Prolongation des primes COVID seulement pour les RPA - Les EÉSAD demandent l'équité la plus élémentaire !

« Si vous vous demandez où va l'argent du soutien à domicile : TOUTES les RPA, même les millionnaires, vont conserver les primes COVID un an de plus. Dans le même temps, les aides à domicile font le même travail, mais perdent leur prime dès samedi. Ça doit être le fameux « virage en soutien à domicile » dont parlent M. François Legault, M. Christian Dubé et Mme Marguerite Blais…» se désole J. Benoit Caron, directeur général de Réseau de coopération des EÉSAD.

 

Les entreprises d'économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) sont des OBNL ou coopératives exploitées à des fins non lucratives. Elles emploient plus de 9 000 aides à domicile qui font des tâches équivalentes à celles des préposées aux bénéficiaires des RPA et portent les mêmes équipements de protection. Par contre, elles doivent intervenir à domicile dans des environnements souvent moins contrôlés et parfois moins sécuritaires que les RPA.

Encore plus absurde : de nombreuses aides à domicile des EÉSAD interviennent dans les RPA à la demande des résidents. Ainsi, deux collègues interviendront dans une même résidence, pour effectuer les mêmes tâches, mais la PAB sera significativement plus rémunérée que l'aide à domicile. Quel effet peut-on anticiper sur la fidélisation des employé.es dans les EÉSAD en cette période de crise de la main-d'œuvre ? Il s'agit certainement d'une marque de reconnaissance que les aides à domicile et leurs plus de 100 000 usagers apprécieront, à quelques jours de célébrer la journée nationale des aides à domicile.

« Le gouvernement doit immédiatement réagir et annoncer que la mesure s'applique également aux EÉSAD, de même que le retrait progressif de la prime sur quatre ans, comme ce sera le cas pour les petites RPA. Puisqu'il répète régulièrement qu'il ne faut pas opposer les types de domiciles, il a là une excellente occasion de prouver aux 90% d'aînés qui vivent à la maison qu'ils ne sont pas des citoyens de second rang », conclut M. Caron.

Notons que, par le passé, le gouvernement a déjà inclus les EÉSAD dans des programmes de soutien destinés aux RPA. Il ne s'agirait donc pas de créer un précédent, mais bien de prendre la seule décision équitable qui s'impose.

SOURCE Réseau de coopération des entreprises d'économie sociale en aide à domicile


Vous voulez publier votre communiqué au Quotidien Économique la plateforme des gens d’affaires francophone? Contactez-nous au 579 251-0539 ou par courriel : contenu@comarmure.com

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour à la liste des articles du Quotidiens