AccueilFlèche ActualitésFlècheQuotidiensFlèchePrès de la moitié des Canadiens craignent d'être victimes de cybercrimes au cours de la prochaine année

Près de la moitié des Canadiens craignent d'être victimes de cybercrimes au cours de la prochaine année

Le mardi 27 septembre 2022

Selon un nouveau sondage de RBC sur la cybersécurité, bien que la plupart des Canadiens (71 %) soient au courant des divers types de cybermenaces qui peuvent compromettre leurs renseignements personnels, près de la moitié d'entre eux (47 %) craignent d'être victimes de cybercrimes au cours de la prochaine année

Près de la moitié des Canadiens craignent d'être victimes de cybercrimes au cours de la prochaine année

« Les Canadiens ont de plus en plus d'activités en ligne et, d'année en année, les cybercriminels utilisent des méthodes de plus en plus élaborées, a déclaré Adam Evans, chef de la sécurité de l'information à RBC. Le sondage révèle que, malgré leur grande inquiétude à cet égard, la plupart des Canadiens n'ont pas encore pris de mesures pour se protéger et pourraient avoir du mal à se remettre d'une cyberattaque. »

Les méthodes utilisées par les cybercriminels sont de plus en plus élaborées. Bien que la plupart des répondants connaissent les cybermenaces les plus communes, comme les logiciels malveillants (60 %), l'hameçonnage (56 %) et les rançongiciels (47 %), ils sont moins au courant des nouvelles menaces. Seulement 30 % ont une idée de ce en quoi consistent le dévoiement et l'hameçonnage vocal (28 %), ce qui permet à ces activités frauduleuses de causer plus de dommages.

Le dévoiement est une technique consistant à rediriger des internautes vers un faux site Web afin de saisir leurs identifiants. En utilisant la technique de l'hameçonnage vocal, les criminels appellent ou laissent des messages vocaux en prétendant être des représentants d'une entreprise réputée, afin d'obtenir des renseignements bancaires ou des données d'identification.

Préparation à une cyberattaque

Dans tous les groupes d'âge, les deux tiers (65 %) des répondants sont d'avis qu'ils doivent préparer un plan d'urgence. Pourtant, malgré leurs inquiétudes, seulement 8 % d'entre eux disposent d'une protection contre les cyberrisques incluse dans une police d'assurance.

Le sondage révèle également que les Canadiens âgés de 55 ans et plus sont plus susceptibles d'être préoccupés par les cybermenaces, en particulier l'accès non autorisé aux comptes ou aux renseignements personnels en ligne (83 %), le piratage de leurs comptes de courriel ou de médias sociaux (76 %) ou la fraude et l'escroquerie en ligne (76 %).

Selon le sondage, dans l'ensemble, les principales préoccupations à l'égard des cybermenaces et de la cybersécurité sont les suivantes :

  • l'accès non autorisé aux comptes ou renseignements personnels en ligne (quatre répondants sur cinq se disent préoccupés par cette possibilité ; 79 %)

  • l'usurpation d'identité (77 %)

  • le piratage d'un compte de courriel ou de médias sociaux (sept répondants sur dix se disent préoccupés par cette possibilité ; 74 %)

  • la fraude ou l'escroquerie en ligne (73 %)

Protection contre la cybercriminalité

En ce qui concerne les mesures simples de protection contre la cybercriminalité, le sondage indique que seulement la moitié des Canadiens utilisent un logiciel antivirus (50 %) ou l'authentification multifacteur (49 %). Un peu plus de deux Canadiens sur cinq changent leurs mots de passe régulièrement (46 %) ou utilisent un générateur de mots de passe efficaces (42 %).

Les jeunes (de 18 à 34 ans), beaucoup plus que les personnes plus âgées, affirment qu'ils connaissent la plupart des menaces mettant à risque leurs renseignements personnels. Toutefois, ils ne sont pas plus susceptibles d'adopter des mesures de protection :

  • Seulement 34 % des personnes âgées de 18 à 34 ans ont des logiciels antivirus à jour sur leurs appareils, et seulement 35 % changent régulièrement leurs mots de passe.

En comparaison

  • Les personnes âgées de 35 à 54 ans et de 55 ans et plus sont plus nombreuses à avoir des logiciels antivirus à jour sur leurs appareils (45 % et 67 %, respectivement) et à changer leurs mots de passe régulièrement (50 % et 51 %, respectivement).

Conseils pour vous protéger contre les cyberattaques et améliorer vos pratiques de cybersécurité
  • Protégez vos renseignements bancaires : utilisez un mot de passe efficace et distinct pour chaque compte. Songez à utiliser un générateur de mots de passe efficaces, ou créez de longs mots de passe contenant diverses phrases que vous pourrez retenir.

  • Évitez d'utiliser les réseaux Wi-Fi publics : ne faites pas d'achats en ligne sur un réseau public, même si celui-ci est considéré comme fiable et est protégé par un mot de passe. Songez à utiliser un réseau privé virtuel (VPN) si vous prévoyez d'utiliser des identifiants personnels pour accéder à un site Web ou à une appli depuis un réseau public. Soyez attentif aux personnes qui se trouvent près de vous et aux caméras de surveillance lorsque vous fournissez des identifiants d'ouverture de session ou des renseignements bancaires dans un lieu public.

  • Méfiez-vous des messages téléphoniques, des textos et des courriels : de nombreux types d'escroqueries sont commises par courriel, par téléphone, ainsi qu'au moyen des médias sociaux et des sites de rencontres. Généralement, ces attaques ont pour but d'obtenir des renseignements bancaires en vue d'effectuer un paiement immédiat ou urgent. Dans certains cas, le fraudeur demande à une personne de confirmer ou de réinitialiser son identifiant et son mot de passe afin d'obtenir ces renseignements.

  • Consultez le site Soyez cyberfuté de RBC pour obtenir d'autres conseils et renseignements concernant la sécurité en ligne.


À propos du sondage de RBC

Ces conclusions sont tirées d'un sondage RBC mené par Ipsos. Le sondage a été mené en français et en anglais. Il a été réalisé en ligne auprès d'un échantillon de 1 500 Canadiens, du 12 au 17 août 2022, par l'intermédiaire de la plateforme Ipsos Je-Dis.

Aperçu de RBC

La Banque Royale du Canada est une institution financière mondiale définie par sa raison d'être, guidée par des principes et orientée vers l'excellence en matière de rendement. Notre succès est attribuable aux quelque 92 000 employés qui mettent à profit leur créativité et leur savoir-faire pour concrétiser notre vision, nos valeurs et notre stratégie afin que nous puissions contribuer à la prospérité de nos clients et au dynamisme des collectivités. Selon la capitalisation boursière, nous sommes la plus importante banque du Canada et l'une des plus grandes banques du monde. Nous avons adopté un modèle d'affaires diversifié axé sur l'innovation et l'offre d'expériences exceptionnelles à nos 17 millions de clients au Canada, aux États-Unis et dans 27 autres pays. Pour en savoir plus, visitez le site rbc.com.

Nous sommes fiers d'appuyer une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des investissements dans la collectivité et le travail bénévole de nos employés. Pour de plus amples renseignements, visitez le site rbc.com/collectivite-impact-social.

SOURCE RBC Groupe Financier


Vous voulez publier votre communiqué au Quotidien Économique la plateforme des gens d’affaires francophone? Contactez-nous au 579-251-0539 ou par courriel : contenu@comarmure.com

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour à la liste des articles du Quotidiens