AccueilFlèche ActualitésFlèchePlan NordFlècheAzimut annonce des résultats métallurgiques initiaux positifs sur Elmer

Azimut annonce des résultats métallurgiques initiaux positifs sur Elmer

Le lundi 22 novembre 2021

Exploration Azimut Inc. (« Azimut » ou « la Société ») (TSXV : AZM) annonce d'excellents résultats métallurgiques préliminaires à partir de tests réalisés sur deux échantillons représentatifs de la Zone aurifère de Patwon située sur la Propriété Elmer (« la Propriété ») détenue à 100% par la Société, dans la région de la Baie James au Québec

Azimut annonce des résultats métallurgiques initiaux positifs sur Elmer

Le programme de tests réalisé par SGS Canada Inc. a inclus une caractérisation chimique et métallurgique, des tests de broyage et de récupération métallurgique. L'objectif était d'obtenir des données de base sur la broyabilité en vue d'établir un schéma de traitement de la récupération de l'or par séparation gravimétrique et cyanuration du concentré.

Azimut a entrepris 20 000 m de forage carotté pour agrandir la Zone Patwon et préparer un rapport initial d'estimation des ressources conforme à la norme NI 43-101 (voir communiqué de presse du 18 octobre 2021). Le corps minéralisé de Patwon présente une géométrie remarquable par son épaisseur et sa continuité. Il est actuellement délimité sur une longueur de 500 m et une profondeur minimale de 450 m avec une épaisseur vraie estimée de 35 m. La partie centrale de cette enveloppe, définie jusqu'à présent par 25 intersections de forages, présente une épaisseur vraie moyenne de 45 m avec une teneur moyenne de 2,86 g/t Au. L'épaisseur vraie de cette zone centrale peut atteindre 82 m (voir communiqué de presse du 4 novembre 2021).

FAITS SAILLANTS

  • Les tests métallurgiques préliminaires réalisés sur la Zone Patwon indiquent une minéralisation non-réfractaire à or libre, potentiellement facilement récupérable en combinant un circuit gravimétrique et une lixiviation cyanurée conventionnelle.

  • La récupération aurifère, incluant gravimétrie et cyanuration, a atteint 94% et 93% pour deux échantillons ayant des teneurs respectivement de 3,92 g/t Au (échantillon MET-1) et de 2,95 g/t Au (MET-2).

  • Les tests gravimétriques donnent une récupération aurifère de 27% pour MET-1 et de 37% pour MET-2. Ces excellentes récupérations indiquent la possibilité d'inclure un circuit gravimétrique dans la chaîne de traitement.

  • L'extraction totale de l'or par lixiviation au cyanure varie de 88% à 93% pour MET-1 et de 91% à 95% pour MET-2. Les taux de récupération aurifère sont très rapides dans les premières deux heures. La taille des particules (dans les cas envisagés ici entre 50 et 81 µm) n'a pas d'impact significatif sur la rapidité de l'extraction aurifère.

  • Les très faibles valeurs en carbone graphitique (sous la limite de détection de 0,05%) suggèrent qu'un processus de récupération de l'or par un procédé de charbon en pulpe (carbon-in-pulp) serait préférable à un circuit par charbon en lixiviat (carbon-in-leach).

  • Les tests de comminution (aptitude au broyage par broyeur à boulets) indiquent un indice de Bond (Bond Work Index ou « BWI ») catégorisé comme moyen pour MET-1 et comme modérément tendre pour MET-2.

Des tests additionnels seront entrepris pour améliorer la récupération aurifère dans la période allant de 24 à 48 heures et pour optimiser la durée de lixiviation. Des améliorations sont anticipées avec ces tests. La consommation en cyanure et en chaux est raisonnable mais pourrait probablement être réduite suite à des tests d'optimisation.

Sommaire des travaux réalisés

SGS Canada Inc. a réalisé ces tests dans la ville de Québec (Québec) en utilisant deux échantillons composites représentatifs de carotte de forage correspondant aux trous suivants:

ELM20-031:    13,3 kg           

(échantillon prélevé de 172,5 m à 188,6 m le long du trou)

ELM20-51A:   17,2 kg           

(échantillon prélevé de 198,15 m à 220,5 m le long du trou)

Chaque échantillon composite a été concassé par étape de façon à atteindre un P100 de 3,35 mm (6 mesh), mélangé, et soumis à un test de broyabilité avec un broyeur à boulets (dimension de sous-tamis de 150 µm). Le matériel restant de chaque composite a été concassé par étape de façon à atteindre un P100 de 2,00 mm (10 mesh), mélangé, et divisé à l'aide d'un diviseur à riffles pour produire des lots en vue des tests métallurgiques.

Analyses semi-quantitatives par scan ICP
Des échantillons représentatifs pulvérisés à 75 µm ont été soumis à une analyse par scan ICP. Les deux échantillons (MET-1, MET-2) contiennent surtout de la silice (71,2%, 61,0%), du soufre (0,92%, 1,41%) et sont marqués par une absence de carbone graphitique (<0,05%).

Protocole par tamisages métalliques (« Screened Metallics »)
Les teneurs en or et en argent pour les deux échantillons composites ont été déterminées par tamisages métalliques réalisé à 106 µm. En fonction de ce protocole d'analyse, les teneurs en or sont de 3,92 g/t Au pour MET-1 et de 2,95 g/t Au pour MET-2. Le contenu en argent est <0,5 g/t pour MET-1 et MET-2.

Minéralogie
Basé sur les résultats de QEMSCAN, la pyrite est le principal minéral sulfuré. La pyrite est bien libérée (>90%) et la pyrite restante est surtout associée à des silicates. La gangue est surtout composée de quartz, feldspaths, chlorite et mica.

Comminution
La dureté des échantillons minéralisés est mesurée avec des tests de broyabilité. Cette étape est très importante puisque qu'elle peut affecter la conception de l'usine de traitement du minerai. Les tests de comminution réalisés dans ce programme incluent un test simple de broyabilité par broyeurs à boulets sur chaque échantillon pour fournir des données de base sur la Zone Patwon. Le test de broyabilité a été complété en utilisant une dimension de sous tamis de 150 µm. En se référant à la base de données de SGS, la broyabilité des deux échantillons peut être classée comme étant moyenne avec un BWI de 13,8 kWh/t pour MET-1, et comme modérément tendre avec un BWI de 13,3 kWh/t pour MET-2.

Tests métallurgiques: séparation gravimétrique
Les deux échantillons ont été soumis à une séparation gravimétrique standard pour la récupération de l'or libre. Les tests ont été effectués avec une maille de broyage de 125 microns (P80 de 125 microns). La séparation gravimétrique a été réalisée en utilisant un concentrateur Knelson et un séparateur minéral Mozley. Pour MET-1, la récupération de l'or atteint 27% produisant un concentré aurifère à une teneur de 532 g/t. Pour MET-2, la récupération aurifère est de 37% produisant un concentré aurifère à une teneur de 643 g/t.

Échant.

Conc.

% Poids

Conc.

Au g/t

Conc.

Ag g/t

Récup.
Au %

Récup.
Ag %

Résidu
Au g/t

Résidu
Ag g/t

Teneur
calculée 
Au g/t

Teneur
en
 Au direct g/t

MET-1

0,22%

532

83,6

27%

27%

3,23

< 0,5

4,41

3,92

MET-2

0,14%

643

81,5

37%

19%

1,58

0,5

2,50

2,95

Tests métallurgiques: travaux de cyanuration
Des tests de cyanuration ont été effectués selon différentes mailles de broyage (P80) entre 50 et 81 µm. Les résidus générés par les tests de séparation gravimétrique ont été également soumis à la cyanuration. Les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Echantillon
ID

CN
Test #

Taille
P80
µm

Addition
de réactif

Consom.
de réactif

Extraction
Au
48 h
%

Résidu
Au
g/t

Teneur
Au

Récupération

 

Gravité
Au %

Gravité
+ CN
Au %

 

NaCN
kg/t

CaO
kg/t

NaCN
kg/t

CaO
kg/t

Calc.
g/t

Direct
g/t

 

MET-1

CN-1

81

1,00

1,82

0,69

1,56

93

0,27

3,69

3,92

     

CN-2

72

1,10

1,82

0,73

1,42

91

0,47

4,53

     

CN-3

59

1,17

1,98

0,79

1,69

88

0,51

3,80

     

MET-1 résidu

CN-4

81

1,04

1,33

0,62

1,17

91

0,27

2,84

3,23

27

94

 

MET-2

CN-5

76

0,92

1,64

0,56

1,42

91

0,32

3,23

2,95

     

CN-6

65

0,97

1,68

0,58

1,49

95

0,15

2,94

     

CN-7

50

1,00

1,61

0,65

1,41

94

0,23

3,54

     

MET-2 résidu

CN-8

62

0,94

1,67

0,57

1,50

89

0,28

2,29

1,58

37

93

 

Sommaire des tests de cyanuration

Les résultats des tests pour le matériel minéralisé broyé à différentes tailles de particules montrent des extractions aurifères allant de 88% à 93% pour MET-1 (tests CN-1 à CN-3) et de 91% à 95% pour MET-2 (tests CN-5 à CN-7). Ces résultats montrent que la taille des particules selon les mailles testées (entre 50 et 81 µm) n'a pas d'impact significatif sur l'extraction aurifère.

La cyanuration des résidus des tests de traitements gravimétriques pour MET-1 et MET-2 montrent des extractions aurifères finales de 91% et 89% respectivement. La grande quantité d'or récupéré par gravimétrie (>25%) indique que l'insertion d'une séparation par gravimétrie dans le schéma de traitement en réduirait la dimension et le coût.

Les tests cinétiques de cyanuration indiquent des taux de lixiviation très rapides. Entre 63% et 73% de l'or est lixivié en deux heures seulement pour MET-1 et entre 58% et 68% pour MET-2 dans le même intervalle de temps.

La Propriété Elmer

La Propriété Elmer comprend 515 claims couvrant 271,3 kmsur 35 km de long. Le projet est localisé à 285 km au nord de Matagami, 60 km à l'est de la municipalité de Eastmain et 5 km à l'ouest de la route asphaltée de la Baie James. La région de la Baie James bénéficie d'infrastructures de qualité incluant des routes d'accès majeures, un réseau hydro-électrique et des aéroports.

Ce communiqué a été préparé par Jean-Marc Lulin, géologue et personne qualifiée d'Azimut selon la Norme canadienne 43-101. Simon Houle, Géo., Chef géologue a revu le contenu de ce communiqué de presse. Les résultats du programme de tests métallurgiques divulgués dans ce communiqué de presse ont été revus et approuvés par Guy Chevalier, ing., Métallurgiste Sénior pour SGS et personne qualifiée selon la Norme canadienne NI 43-101.



A propos d'Azimut

Azimut est une société d'exploration minière dont l'activité principale est la génération de projets et le développement du partenariat. Azimut avance activement la découverte aurifère de Patwon sur son projet-phare de Elmer, détenu à 100% par la Société, et situé dans la région de la Baie James.

La Société met en œuvre une méthodologie pionnière exclusive dans l'analyse des mégadonnées géoscientifiques (le système expert AZtechMineTM) soutenue par un solide savoir-faire en exploration. Bénéficiant d'un solide bilan, la Société maintient une discipline financière rigoureuse et a 81.7 millions d'actions émises et en circulation. L'approche d'Azimut pour contrer le risque de l'exploration est basée sur l'analyse systématique des données régionales et sur de multiples projets actifs simultanément.

SOURCE Exploration Azimut inc.

Renseignements: Jean-Marc Lulin, président et chef de la direction, Tel.: (450) 646-3015 - Fax: (450) 646-3045, info@azimut-exploration.com , www.azimut-exploration.com

Liens connexes

www.azimut-exploration.com

Aimez-vous cette nouvelle?