AccueilFlèche ActualitésFlècheConstructionFlèchePrès de 700 chutes par année dans la construction

Près de 700 chutes par année dans la construction

Le vendredi 9 mai 2014

RIMOUSKI - La CSST lance sa nouvelle campagne de sensibilisation qui vise à prévenir les chutes sur les chantiers de construction. Les chutes de hauteur représentent une part importante des lésions enregistrées dans ce secteur. Des lésions souvent graves, voire mortelles.

Près de 700 chutes par année dans la construction

Rappelons que chaque année, près de 700 chutes de hauteur surviennent sur les chantiers de construction du Québec. Pour la seule région du Bas-Saint-Laurent, 37 chutes sont survenues en 2013. Ces chiffres font mal à beaucoup de monde. Pourtant, des moyens de prévention existent pour contrer ces accidents.

On ne devrait pas tomber sur les chantiers de construction

À l'aube de la saison forte dans l'industrie de la construction, la CSST rappelle aux employeurs et aux travailleurs du secteur qu'il est essentiel de prendre les moyens pour prévenir les chutes, afin d'éviter qu'il y ait d'autres victimes :

  • Réduire le plus possible le travail en hauteur afin de diminuer les risques de chute. Par exemple, l'assemblage au sol est une technique moderne de construction qui permet, entre autres, de construire un toit au sol pour ensuite le hisser à l'aide d'une grue;
  • Utiliser des moyens de protection collective, comme des garde-corps autour des ouvertures présentes ou des couvercles pouvant résister aux charges auxquelles ils sont soumis, pour fermer les trous;
    Utiliser un filet de sécurité ou un harnais de sécurité, s'il s'avère impossible d'empêcher la chute;
  • Utiliser les échelles comme moyen d'accès, et limiter leur utilisation comme postes de travail;
  • Fixer solidement les échelles en les installant sur une base stable, et avoir les mains libres pour monter et descendre.

 

Par ailleurs, les employeurs doivent s'assurer que les travailleurs disposent des équipements sécuritaires pour exécuter leurs tâches sur les chantiers. Les travailleurs doivent quant à eux utiliser correctement les moyens de protection pour assurer leur sécurité.

Pour connaître les solutions et les principaux moyens de protection pour prévenir les accidents sur les chantiers, visitez le www.dangerconstruction.ca. On y trouve également la capsule-témoignage de Jonathan Plante, charpentier-menuisier devenu paraplégique à la suite d'une chute de hauteur.

Pour que le message soit entendu

Le message de cette campagne sera diffusé sur les ondes radiophoniques du 5 au 30 mai, en français et en anglais. On peut l'entendre dès maintenant au www.dangerconstruction.ca. De plus, des affiches, qu'on peut également commander en ligne sur le même site Web, seront installées dans les restaurants ciblés à proximité des chantiers de construction. La campagne rayonnera également dans les médias sociaux.

Lorsque les inspecteurs de la CSST visitent les chantiers de construction, les travailleurs et les employeurs ne doivent pas hésiter à leur poser des questions sur les mesures de prévention adaptées à leur milieu de travail.

Bien qu'une attention particulière soit portée aux risques de chute de hauteur et aux trois autres dangers de « tolérance zéro » ciblés dans le plan d'action Construction de la CSST - risques près des lignes électriques, risques d'effondrement (échafaudages, excavations et tranchées) et risques pour la santé (poussières d'amiante et de silice) -, les inspecteurs s'assurent que l'ensemble des activités du chantier est réalisé de façon sécuritaire. Un arrêt des travaux peut être exigé et des constats d'infraction peuvent être délivrés tant à l'employeur qu'aux travailleurs contrevenants.

Aimez-vous cette nouvelle?