AccueilFlèche ActualitésFlècheConstructionFlècheL'effervescence du marché de la rénovation résidentielle n'est pas près de s'estomper au Québec

L'effervescence du marché de la rénovation résidentielle n'est pas près de s'estomper au Québec

Le mardi 8 février 2022

L'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) et RénoAssistance dévoilent aujourd'hui les résultats d'une nouvelle enquête sur les intentions de rénovation des Québécois.e.s. L'enquête, réalisée en décembre dernier, porte notamment sur le type de travaux de rénovation, les budgets prévus, les motivations et le financement des travaux que les ménages envisagent d'effectuer à leur résidence

L'effervescence du marché de la rénovation résidentielle n'est pas près de s'estomper au Québec

« Ce que ce sondage nous révèle, c'est que plus que jamais, les Québécois.e.s ont besoin d'être accompagnés par les bons entrepreneurs. La demande pour des entrepreneurs compétents continuera d'être forte, puisqu'une large majorité (64 %) des répondants vont confier leurs travaux de rénovation, en tout ou en partie, à un entrepreneur licencié », affirme Éric Périgny, chef de l'exploitation et fondateur de RénoAssistance.

« À cet effet, la réputation générale est déterminante dans le choix de l'entrepreneur. Ce facteur est même plus important aux yeux des consommateurs que le prix », note Paul Cardinal, directeur du Service économique de l'APCHQ. « La situation pandémique a eu un impact sur le secteur de la rénovation de manière générale, entre autres sur la disponibilité des matériaux et de la main-d'œuvre, mais on constate que cela ne ralentit pas la demande, qui bien au contraire promet de demeurer très soutenue pour les années à venir ».

La toute première édition de cette enquête ciblait les propriétaires ayant l'intention de dépenser au moins 5 000 $ en rénovation au cours des trois prochaines années. Les projets de rénovation ont été regroupés en trois catégories, soit les travaux de rénovation intérieurs, les travaux de rénovation extérieurs et les travaux d'agrandissement ou de conversion.

  • Les deux tiers (66 %) des propriétaires sondés estiment probable ou très probable qu'ils réalisent des travaux de rénovation d'au moins 5 000 $ d'ici 2024;

  • Pour 42 % d'entre eux, ces travaux sont prévus dès 2022;

  • 33 % des répondants estiment qu'ils auront besoin de financement pour réaliser leurs travaux. À cet effet, une majorité de propriétaires prévoient puiser à même leur marge de crédit.

Les travaux de rénovation majeurs des espaces de vie ont la côte

Près des trois quarts (72 %) des propriétaires sondés projettent de réaliser des travaux de rénovation intérieurs au cours des trois prochaines années. Ceux-ci ont prévu, en moyenne, un budget de quelque 21?000 $. La rénovation majeure de la salle de bain (28 %) ou de la cuisine (26 %), sont sans surprise parmi les travaux les plus populaires, mais c'est la réfection ou le remplacement des planchers qui trône au sommet de la liste, alors que 30 % des répondants envisagent de tels travaux. Après la salle de bain et la cuisine, le sous-sol (24 %), les chambres (12 %), la salle familiale (6 %) et la buanderie (6 %) sont les pièces où les marteaux sont les plus susceptibles de résonner. On note par ailleurs l'intention d'effectuer des rénovations de nature écoénergétique. Le chauffage et la climatisation, ainsi que l'isolation récoltent la faveur de respectivement 12 % et 11 % des travaux projetés.

Les ménages québécois aménagent leur extérieur

Près de la moitié (47 %) des répondants considèrent effectuer des travaux de rénovation extérieurs d'ici 2024. Ceux-ci envisagent de dépenser en moyenne près de 22?000 $. Les rénovations les plus répandues seront les travaux relatifs à la terrasse, au balcon ou au patio, puisque 37 % des propriétaires prévoient de tels travaux. Viennent ensuite, ex aequo, les travaux relatifs à l'aménagement paysager, au revêtement extérieur, à la toiture et aux portes et fenêtres, pour le quart des répondants. On note aussi qu'un propriétaire sur cinq songe à rénover l'allée ou le stationnement.

Les travaux d'agrandissement ou de conversion 

Finalement, 6 % des ménages sondés considèrent des travaux d'agrandissement ou de conversion de leur résidence. Dans ce cas, le budget moyen prévu s'élève à un peu plus de 80?000 $. Agrandissement (59 %), suppression (23 %) ou ajout (21 %) de cloisons, aménagement d'un logement accessoire (20 %), adaptation du domicile (13 %) et conversion (5 %) sont les principaux travaux au menu des futurs rénovateurs.      

Les motifs pour rénover… ou pas

Sans surprise, les propriétaires rénovent d'abord et avant tout (65 %) pour des raisons esthétiques, mais cela est plus vrai lorsqu'il s'agit de travaux de rénovation intérieurs. L'entretien (45 %) et les réparations (40 %) sont d'autres motifs importants, particulièrement en ce qui a trait aux travaux extérieurs. Quant aux ménages qui procèderont à un agrandissement ou à une conversion, ils le feront principalement afin de rendre leur habitation plus fonctionnelle.  Finalement, mentionnons que pour près d'un répondant sur quatre, les rénovations trouvaient leur fondement dans l'amélioration de l'efficacité énergétique de leur propriété.    

L'enquête a aussi permis de cerner les raisons qui freinent les propriétaires n'ayant pas l'intention de rénover au cours des trois prochaines années. Un budget insuffisant arrive bien sûr en tête. Toutefois, cela n'a été mentionné que par 21 % des répondants. Le prix des matériaux trop cher (16 %) et la volonté de vendre sa propriété prochainement (7 %) sont d'autres raisons évoquées pour ne pas rénover. 

Méthodologie du sondage

Le sondage par panel Web de la firme Ad hoc recherche a été réalisé du 6 au 13 décembre 2021 pour le compte de RénoAssistance, l'APCHQ et Desjardins auprès de 1 000 Québécois âgés de 18 ans et plus, étant propriétaires d'au moins un immeuble et ayant l'intention de réaliser des travaux de rénovation ou d'entretien d'une valeur d'au moins 5 000 $ au cours des trois prochaines années.



À propos de l'APCHQ

Fondée en 1961, l'APCHQ est un organisme privé à but non lucratif qui a pour mission de faire valoir et développer le professionnalisme de ses 19?000 entreprises membres réunies au sein de 13 associations régionales. Grâce à son offre de services techniques, juridiques, en santé et sécurité du travail, de relations du travail et de formation ainsi qu'à ses interventions gouvernementales et publiques, l'APCHQ contribue à ce que ses membres puissent accroître leurs compétences et évoluer dans un environnement hautement compétitif. En outre, à l'occasion du renouvellement des conventions collectives de l'industrie de la construction, l'APCHQ a le mandat de négocier au nom de 15?500 employeurs du secteur résidentiel. Depuis 2018, l'APCHQ aide des centaines de consommateurs à trouver un entrepreneur qui convient à leurs besoins avec trouverunentrepreneur.com, le plus grand répertoire d'entrepreneurs en construction et en rénovation au Québec.

À propos de RénoAssistance

Fondé en 2010 par Éric Périgny et acquis en majorité par Desjardins en janvier 2020, le siège social est situé à Laval. RénoAssistance embauche 100 personnes, compte près de 1?500 professionnels et entrepreneurs certifiés et a desservi plus de 100?000 clients depuis sa fondation. Unique fournisseur à avoir été autorisé à s'afficher avec la mention « Meilleur choix » par Protégez-Vous parmi les sites Web qui recommandent des entrepreneurs en rénovation, RénoAssistance est une solution complète pour aider les propriétaires à réussir leurs rénovations en ayant accès aux meilleurs entrepreneurs. Aucuns frais ne sont exigés du client pour les soumissions obtenues des entrepreneurs vérifiés en 53 points et pour l'assistance fournie par le conseiller. Les services de RénoAssistance sont pour le moment offerts dans les régions métropolitaines de Montréal, Québec et Toronto. Pour plus d'information, consultez renoassistance.ca

À propos du Mouvement Desjardins

Le Mouvement Desjardins est la coopérative financière la plus importante en Amérique du Nord et la cinquième au monde, avec un actif de 391 milliards de dollars au 30 septembre 2021. Il a été nommé parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada par Mediacorp. Pour répondre aux besoins diversifiés de ses membres et de ses clients, particuliers comme entreprises, sa gamme complète de produits et de services est offerte par son vaste réseau de points de service, ses plateformes virtuelles et ses filiales présentes à l'échelle canadienne. Figurant parmi les institutions bancaires les plus solides au monde selon le magazine The Banker, Desjardins affiche des ratios de capital et des cotes de crédit parmi les meilleurs de l'industrie.

SOURCE Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ)


Vous voulez publier votre communiqué au Quotidien Économique la plateforme des gens d’affaires francophone? Contactez-nous au 579 251-0539 ou par courriel : contenu@comarmure.com

Aimez-vous cette nouvelle?