AccueilFlèche ActualitésFlècheConstructionFlèche15 millions $ pour l’habitation sociale et communautaire : Le Fonds immobilier de solidarité FTQ consolide son partenariat avec l’AGRTQ

15 millions $ pour l’habitation sociale et communautaire : Le Fonds immobilier de solidarité FTQ consolide son partenariat avec l’AGRTQ

Le jeudi 4 décembre 2014

Montréal, le 4 décembre 2014 – Les familles québécoises à revenu faible ou modeste, les personnes marginalisées, les jeunes en difficulté, les aînés, les personnes seules ou souffrant d’un handicap pourront continuer de compter sur le travail d’acteurs sociaux et économiques qui ont à cœur d’offrir un toit abordable et sécuritaire à tous les citoyens. L’Association des groupes de ressources techniques du Québec et le Fonds immobilier de solidarité FTQ consolident leur partenariat avec la mise en place d’un fonds d’habitation communautaire de 15 millions de dollars, le Fonds d’acquisition québécois.

15 millions $ pour l’habitation sociale et communautaire : Le Fonds immobilier de solidarité FTQ consolide son partenariat avec l’AGRTQ

Financé par le Fonds immobilier de solidarité FTQ, le Fonds d’acquisition québécois permet aux organismes d’habitation communautaire de bénéficier d’un prêt temporaire afin qu’ils puissent développer un projet immobilier. Ces prêts leur permettent de faire l’acquisition d’un terrain ou d’un immeuble dans le but d’y construire ou de rénover un bâtiment à des fins d’habitation communautaire et abordable. « Trouver un terrain ou un immeuble est un grand défi pour les groupes qui réalisent des projets d’habitation communautaire. Le Fonds d’aqcuisition québécois permet de saisir une opportunité d’achat en attendant l’obtention du financement complet du projet. C’est un levier de développement essentiel pour la réalisation de nombreux projets d’habitation », a souligné Édith Cyr, présidente de l’AGRTQ.

 

Il peut en effet s’écouler jusqu’à 12 mois de coordination avec les différents intervenants des programmes de financement de logements sociaux avant de pouvoir démarrer officiellement un projet. Devant la situation, le Fonds immobilier de solidarité FTQ avait répondu positivement à la demande de l’AGRTQ en 2009 en créant un premier fonds, puis quatre ans plus tard, en investissant dans un deuxième fonds. Aujourd’hui, il marque un pas de plus en consolidant son partenariat à plus long terme avec l’AGRTQ et ses 24 Groupes de ressources techniques (GRT) membres, afin que les projets d’habitation communautaire puissent bénéficier de prêts plus soutenus, pouvant atteindre jusqu’à 5,25 millions de dollars.  « À ce titre, nous remercions le Fonds immobilier d’appuyer notre mission auprès des ménages à faible et modeste revenu par son soutien continu et accentué », a ajouté Mme Cyr.

 

« Le Fonds immobilier investit dans des projets sociaux et communautaires depuis plus de 15 ans. Nous le faisons en investissant dans divers véhicules financiers toujours avec le même objectif : celui de contribuer au mieux-être des ménages à revenu faible ou modeste, tout en revitalisant des quartiers et en créant de l’emploi. Aujourd’hui, notre enveloppe vouée à ce secteur s’élève à plus de 50 millions de dollars », a soutenu Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ.

 

« En renouvelant notre confiance à l’AGRTQ et à son réseau de GRT, nous saluons les projets en cours ou déjà complétés qui totalisent 434 logements communautaires, répartis dans 16 projets à travers le Québec dont la valeur s’élève à 69 millions de dollars et nous nous engageons pour l’avenir afin que plusieurs centaines de ménages puissent bénéficier d’un toit sécuritaire et de qualité, à un prix abordable. Le succès de ces projets dépend non seulement des sommes qui y sont investies mais aussi de l’action commune d’hommes et de femmes qui y contribuent, qu’ils soient du domaine communautaire, financier, social, de la santé ou éducatif. Je tiens sincèrement à saluer leur travail et leur dévouement », a conclu M. Bélanger.

 

Maison TAPAJEURS, un nouveau projet immobilier communautaire visant des jeunes en démarche de réinsertion en emploi 

L’OBNL Spectre de rue, est sur le point de faire l’acquisition d’un immeuble situé au 803-807, rue Ontario Est à l’angle de la rue Saint-Hubert à Montréal, grâce à un prêt consenti par le nouveau Fonds d’acquisition québécois. L’immeuble sera transformé en 22 chambres avec services et espaces communs dédiés à des jeunes âgés de 18 à 30 ans en démarche de réinsertion en emploi. La transformation nécessitera l’ajout d’un 3e étage et le rez-de-chaussée conservera sa vocation commerciale pour y accueillir les bureaux de l’organisme Spectre de rue ainsi que ceux de la coopérative Le Milieu. Le projet s’inscrit dans le cadre du programme ACCÈSLOGIS de la Société d’habitation du Québec.

 

Le projet, nommé Maison TAPAJEURS, bénéficie des services du Groupe de ressources techniques Atelier habitation Montréal qui, depuis ses débuts, a réalisé 187 rénovations d’immeubles et constructions neuves à vocation communautaire.  Il profite également de l’appui de l’arrondissement Ville Marie et de la collaboration de l’architecte Ron Rayside dont l’expertise est bien connue dans ce créneau. « Nous sommes choyés de pouvoir profiter de diverses sources de financement dans la réalisation de tels projets. Les futurs locataires de la Maison TAPAJEURS seront sélectionnés parmi les participants au programme de préemployabilité TAPAJ qui vise à améliorer les conditions de vie des personnes en situation de précarité en leur donnant accès à un travail rémunéré ainsi qu’à du soutien psychosocial », a soutenu le directeur général de Spectre de rue, l’organisme responsable du projet Maison TAPAJEURS, M. Gilles Beauregard.

 

 

À propos du Fonds immobilier de solidarité FTQ

Créé en 1991, le Fonds immobilier de solidarité FTQ contribue au développement économique du Québec en participant financièrement et stratégiquement à la réalisation de projets immobiliers rentables, créateurs d’emplois et socialement responsables en partenariat avec des leaders du secteur. Il appuie le démarrage de projets immobiliers de toutes tailles et dans toutes les régions du Québec, tant dans les secteurs résidentiel, de bureaux, commercial, institutionnel qu’industriel. Au 31 mai 2014, il comptait 30 projets en développement, 30 immeubles sous gestion, 18 millions de pi2 de terrains et 53 millions $ étaient voués à l’habitation abordable, sociale et communautaire. Consultez fondsimmobilierftq.com.

Aimez-vous cette nouvelle?