HomeFlèche NewsFlècheBlogFlècheAcheter son automobile en ligne : Êtes-vous prêt ?

Acheter son automobile en ligne : Êtes-vous prêt ?

Friday January 9, 2015

Que l'on veuille ou non, les ventes en ligne et issues des réseaux sociaux sont de plus en plus émanantes. Qui aurait cru un jour qu'on en viendrait à vendre et acheter une voiture en ligne...?

Acheter son automobile en ligne : Êtes-vous prêt ?

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que cela est déjà possible et que plusieurs manufacturiers le font déjà, particulièrement en Europe pendant que d'autres préparent le terrain tant au niveau plateformes web que débuter le conditionnement mental de leurs troupes et consommateurs.

 

Chaque marché étant différent et pour autant que je suis un disciple web et des réseaux sociaux, je suis convaincu que cela représente un défi de taille pour les manufacturiers.

 

Hyundai Corporation pousse même la note plus haute en créant une boutique dans un centre d'achat pas plus grande qu'un magasin de chaussures pour permettre à ses clients de configurer et commander leur véhicule en ligne.  Un ou deux véhicules sont installés dans la boutique pour permettre aux clients potentiels de "toucher de la tôle" - sans plus.

Les conseillers sur place sont là uniquement pour répondre aux questions techniques inhérentes au processus de commande. 

 

J'ai le bonheur d'être au premier rang d'une initiative de vente en ligne lancée par Volvo Cars pour le lancement du nouveau  modèle Volvo XC90 2016.

Un impressionnant déploiement marketing qui avait duré 3 mois leur avait permis d'écouler 1927 unités (pour correspondre à  l'année de la fondation de Volvo) d'une édition spéciale appelée "First Edition" en seulement 47 heures.  

Le prix de vente était tout de même 81 500$ et le client devait avancer un dépôt de 4000$ sans jamais avoir vu le véhicule physiquement.  

 

Avouez que c'est tout de même impressionnant ! 

 

La concession que je représentais et moi-même avions réussi à mettre la main sur l'une de ces unités et ce fût une expérience mémorable

 

Le défi, qui en est un de taille est de comprendre la réalité de chacun des marchés et de l'approcher avec ses spécificités. 

Alors que 48% des Européens se disent prêts ou à tout le moins "à l'aise" d'acheter en ligne, il y a peu de statistiques disponibles encore en Amérique du Nord et plus spécifiquement pour le Canada.

 

Les manufacturiers doivent également se faire rassurant pour leurs réseaux concessionnaires et cela ne représente aucunement une menace - du moins pour le moment...

Je pense que ce virage fera en sorte de remplacer le traditionnel "vendeur de char" par un "expert en produit" qui devra assurer la livraison.

Ce même processus réduira certes la valse de la négociation et espérons-le améliorera le visage et l'image des "vendeurs de chars".

Ces mêmes manufacturiers devront également déployer d'importantes améliorations à leurs stratégies web pour s'assurer que les consommateurs trouvent toutes les informations pour acheter en ligne! 

 

Je me questionne toutefois si le consommateur et particulièrement nous - Québécois, sommes prêts à payer le prix affiché, nous qui avons ce besoin viscéral de négocier...

 

Quant aux consommateurs, il pourra "magasiner" librement en ligne sans avoir à côtoyer un vendeur avant de prendre livraison finale de son véhicule.

 

Quant à vous ?  Seriez-vous prêt(e) à faire l'acquisition de votre prochain véhicule en ligne ?

 

blog.charlesgroleau.com

 

www.charlesgroleau.com

https://www.linkedin.com/in/groleaucharles

Do you like this news?

Back to Blog list