AccueilFlèche ActualitésFlècheTransportFlècheIndustrie maritime québécoise - Un apport économique insoupçonné

Industrie maritime québécoise - Un apport économique insoupçonné

Le mardi 6 octobre 2020

Aussi impressionnant soit-il, 80 % des biens de consommation utilisés par les Québécois sont transportés par bateau. Non seulement l'industrie maritime québécoise est au cœur de notre quotidien, mais elle représente un maillon névralgique de notre économie. Voilà pourquoi elle doit être une pièce maitresse des stratégies de relance économique des gouvernements. Après tout, pandémie ou pas, on est « tous dans le même bateau ».

Industrie maritime québécoise - Un apport économique insoupçonné

En plus de générer près de 24 000 emplois directs et indirects et de verser un milliard de dollars en salaire, l'industrie maritime contribue au PIB du Québec à hauteur de 2,3 milliards de dollars. Au plus fort de la pandémie et au moment où le Québec entre dans une seconde vague, près de 400 entreprises maritimes et des milliers de travailleurs se trouvent sur la ligne de front pour livrer à bon port ce dont les Québécois utilisent de façon courante.

Et avec la fermeture des frontières, une pression s'est ajoutée sur les entreprises maritimes pour que la chaine d'approvisionnement ne soit jamais rompue.

« Malgré le lien intime qui unit le développement économique du Québec à celui de l'industrie maritime, son apport demeure sous-estimé. Et pourtant! Sans le corridor du Saint-Laurent, nos habitudes de consommation seraient chamboulées, la sécurité nationale compromise et la survie de milliers d'entreprises dépendantes de l'importation ou de l'exportation en jeu. Plus que jamais, cette industrie, qui carbure à l'innovation, présente des perspectives favorables et insoupçonnées », souligne Mathieu St-Pierre, président-directeur général de la Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes).

Valoriser l'industrie maritime est d'autant plus pertinent dans un contexte où la lutte contre les changements climatiques s'élève au rang de priorité. « Un navire transporte autant de marchandises que 301 wagons de train ou 963 camions. Le transport maritime est le mode de transport le plus vert », illustre M. St-Pierre.

Pour sensibiliser la population à l'importance économique, sociale et environnementale de l'industrie maritime, la Sodes a lancé la campagne « Tous dans le même bateau ». Cette campagne mettra en lumière une industrie; elle qui transborde, chaque année, 110 millions de tonnes de marchandises et qui génère de l'emploi partout en province avec un réseau de 20 ports.

À propos de la SODES

La Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes) est un organisme sans but lucratif dont le mandat est de protéger et de promouvoir les intérêts économiques du Saint-Laurent. Elle représente la communauté maritime, ce qui inclut des intervenants privés et publics dont les activités ont un impact direct ou indirect sur l'économie du fleuve, et ce, dans toutes les régions du Québec. La Sodes se veut l'interlocutrice privilégiée des gouvernements en ce qui a trait au développement et à la vie économique du Saint-Laurent, que ce soit en matière de transport des marchandises et des passagers, de développement régional ou d'environnement.

Aimez-vous cette nouvelle?