AccueilFlèche ActualitésFlècheQuotidiensFlècheLes établissements privés conventionnés : la solution pour des services d’hébergement de qualité et sécuritaires pour les aînés et les personnes vulnérables

Les établissements privés conventionnés : la solution pour des services d’hébergement de qualité et sécuritaires pour les aînés et les personnes vulnérables

Le lundi 9 septembre 2019

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) lance sa campagne nationale à Montréal. L’AEPC débute sa tournée du Québec afin de sensibiliser la population aux avantages du modèle privé conventionné pour l’hébergement et les soins de longue durée des personnes aînées et vulnérables. Ses membres représentant actuellement 20 % des places allouées en hébergement de longue durée pour les personnes aînées et vulnérables au Québec, l’AEPC demande que des places leur soient assurées lors du déploiement du projet de Maison des aînés (MDA).

Les établissements privés conventionnés :  la solution pour des services d’hébergement de qualité et sécuritaires  pour les aînés et les personnes vulnérables

Les établissements privés conventionnés (EPC) offrent des services publics gérés par le secteur privé. «Les EPC sont des établissements à échelle humaine où règne une gestion de proximité. La vision du respect et de la dignité se reflète dans la culture de bientraitance qui se vit au quotidien» explique Mme Annick Lavoie, directrice générale de l’AEPC. Ce modèle de gestion offre le meilleur des deux mondes entre le public et le privé, soit l’accessibilité universelle et l’agilité. 

Les EPC, d’un point de vue financier, ont une reddition de compte rigoureuse à respecter. En effet, les budgets nécessaires à l'offre de services cliniques et professionnels sont déterminés par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Et tout dépassement des coûts est à la charge du propriétaire-gestionnaire de l’établissement. Entre autres, les EPC doivent maintenir le taux d’occupation à 99 % pour les CHSLD, autrement, des pénalités financières sont appliquées aux établissements qui n’atteignent pas cette cible. 

Selon le dernier bilan statistique disponible des visites d’appréciation en CHSLD, 100 % des EPC offrent un milieu de vie très adéquat (70 %) ou acceptable (30 %). Aucun n’est préoccupant (0 %). 

Présentement, selon les données du MSSS, il y a plus de 2660 demandes d’hébergement en attente en CHSLD pour le Québec, dont 524 pour l’île de Montréal. 

L’intention du gouvernement est d’offrir un milieu de vie se rapprochant de la vie à domicile où des services de santé seront offerts aux personnes aînées et vulnérables. Or, les membres de l’AEPC offrent déjà un service qui correspond à cette vision, comme en font foi les accréditations avec mention et avec mention d’honneur remises par Agrément Canada à la majorité d’entre eux et les rapports des visites d’évaluation de la qualité des milieux de vie en CHSLD.

«Le gouvernement a un travail colossal devant lui et nous sommes disposés à contribuer à l’atteinte des objectifs qu’il se fixera. Le modèle EPC a déjà fait ses preuves en matière de qualité de service et de gestion, sans oublier qu’il livre solidement la marchandise en termes de délai d’implantation et de prévisibilité des coûts. Nous avons conscience que le gouvernement actuel, tout en reconnaissant la pertinence de notre modèle, a l’intention, pour le moment, de mener son développement à court terme sans avoir recours à notre modèle. Or, les processus administratifs lancés actuellement sont compatibles avec le modèle EPC. Nous nous attendons donc à ce que le gouvernement discute sérieusement d’un ajustement à ses orientations. C’est tout simplement dans l’intérêt de la population du Québec», déclare M. Vincent Simonetta, président de l’AEPC.

La campagne nationale débute à Montréal pour se rendre à Trois-Rivières, Sherbrooke, Gatineau, Saguenay et se terminer à Québec. 

À propos

L’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) regroupe 30 propriétaires-gestionnaires qui dirigent 59 installations (57 CHSLD et 2 centres de réadaptation, incluant une unité de soins palliatifs) offrant un milieu de vie, un milieu de soins et un milieu de fin de vie de qualité supérieure à une clientèle en grande perte d’autonomie. Démontrant leur expertise en soins et services depuis plus de 60 ans, les établissements privés conventionnés de son réseau répondent collectivement aux besoins quotidiens de près de 7?000 résidents.

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour à la liste des articles du Quotidiens