AccueilFlèche ActualitésFlècheQuotidiensFlècheNiveau record au Canada pour le 4e trimestre consécutif avec 429 000 emplois à pourvoir; au Québec, le marché du travail ne dérougit pas

Niveau record au Canada pour le 4e trimestre consécutif avec 429 000 emplois à pourvoir; au Québec, le marché du travail ne dérougit pas

Le jeudi 8 août 2019

Selon le dernier rapport Postes à pourvoir de la FCEI, au 2e trimestre de 2019, le taux de postes vacants dans le secteur privé au Canada s'est maintenu à son niveau record pour le 4e trimestre de suite. À 3,2 %, il représente au total 429 000 postes restés vacants pendant au moins 4 mois, soit 23 000 de plus qu'au 2etrimestre de 2018. Le Québec demeure l'un des endroits au pays où le marché du travail est le plus en ébullition, avec un taux de 3,9 % et 116 000 postes vacants.

Niveau record au Canada pour le 4e trimestre consécutif avec 429 000 emplois à pourvoir; au Québec, le marché du travail ne dérougit pas

«Au dernier trimestre, le taux de postes vacants a augmenté dans 5 provinces et il est resté stable ou a légèrement baissé dans les 5 autres. Le Québec, la Colombie-Britannique et l'Ontario continuent à être les principaux acteurs de cette tendance, fait remarquer Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI. On constate également une forte pression sur les entreprises qui ont des postes vacants pour qu'elles augmentent les salaires. Même si ce taux de postes vacants peut être le signe d'une économie en croissance, nous ne voulons pas que la pénurie de main-d'œuvre devienne un obstacle à la réussite des entreprises. La FCEI demande à tous les partis de s'engager à prendre des mesures pour remédier à la pénurie de main-d'œuvre lors des prochaines élections fédérales. »

Les entreprises ayant au moins un poste vacant prévoient une hausse globale moyenne des salaires de 2,3 %, contre 1,5 % pour celles qui n'en ont aucun. Les entreprises de moins de 5 employés sont les plus durement touchées par les pénuries de main-d'œuvre, comme en témoigne leur taux de postes vacants de 5,4 %.

Résultats par province
Le Québec et la Colombie-Britannique sont les deux provinces où le marché du travail est le plus exigeant pour les recruteurs (3,9 % de postes vacants). Le taux a baissé en Ontario (3,2 %), tout en restant au-dessus de la moyenne nationale. Il a augmenté au Nouveau-Brunswick (3,1 %), au Manitoba (2,6 %), à l'Île-du-Prince-Édouard (2,2 %) et à Terre-Neuve-et-Labrador (2,0 %), mais demeure inférieur à la moyenne nationale. Il est resté inchangé en Nouvelle-Écosse (2,3 %) et a baissé en Saskatchewan (2,1 %) et en Alberta (1,9 %).

Province

Taux de postes vacants

Évolution

Nombre de postes vacants

Québec

3,9 %

 

116 000

Colombie-Britannique

3,9 %

+0,1 %

74 700

Ontario

3,2 %

-0,1 %

169 900

Nouveau-Brunswick

3,1 %

+0,1 %

7 400

Manitoba

2,6 %

+0,1 %

11 500

Nouvelle-Écosse 

2,3 %

 

7 100

Île-du-Prince-Édouard

2,2 %

+0,2 %

1 000

Saskatchewan

2,1 %

-0,1 %

7 400

Terre-Neuve-et-Labrador

2,0 %

+0,1 %

3 000

Alberta

1,9 %

-0,1 %

31 300

Postes vacants par industrie
C'est dans le secteur des services personnels que le taux de postes vacants est resté le plus élevé (4,9 %). Le secteur de la construction suit de près (4,8 %). Les secteurs de la restauration/hébergement (3,7 %), de l'agriculture (3,4 %), des transports (3,4 %), de la gestion des entreprises (3,4 %), des services professionnels (3,4 %) et des services de santé (3,4 %) dépassent également la moyenne nationale. Le secteur de l'information affiche le taux le plus bas : 2,1 %.

Consultez le rapport Postes à pourvoir du 2e trimestre de 2019 pour connaître les résultats par province et par industrie.

À propos de la FCEI 
La FCEI (Fédération canadienne de l'entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110?000 membres dans tous les secteurs d'activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour à la liste des articles du Quotidiens