AccueilFlèche ActualitésFlècheQuotidiensFlècheBudget : l'AMQ est perplexe sur les intentions du gouvernement

Budget : l'AMQ est perplexe sur les intentions du gouvernement

Le jeudi 20 février 2014

QUÉBEC - Alors que le gouvernement mentionne vouloir valoriser les ressources naturelles, précisément dans les domaines minier et pétrolier, l'Association minière du Québec (AMQ) se surprend du peu de place faite au secteur minier dans le Budget 2014-2015 déposé par le ministre des Finances et de l'Économie.

Budget : l'AMQ est perplexe sur les intentions du gouvernement

« Nous demeurons sur notre appétit puisque ce budget comprend très peu de nouvelles mesures favorables au développement minier au Québec. Le secteur minier est névralgique pour assurer la prospérité socioéconomique du Québec et ses régions et nous ne pouvons que constater que le panier de mesures pour le stimuler est bien peu garni », a déclaré Josée Méthots, présidente-directrice générale de l'AMQ.

Puisque les sociétés minières sont constamment à la recherche de financement, l'Association voit d'un bon oeil la volonté du gouvernement d'accroitre la participation de l'État dans les entreprises d'exploitation les plus prometteuses, mais déplore le silence du gouvernement sur l'enveloppe budgétaire disponible à cette fin et la hauteur que pourrait prendre cette participation. L'AMQ se questionne aussi sur l'intention du gouvernement de mettre en place un système d'options de prise de participation dans les entreprises d'exploitation minière à la suite d'avantages fiscaux octroyés pour des travaux d'exploration. Le gouvernement ayant mentionné que ce système sera élaboré à la suite de consultations avec l'industrie, l'AMQ est en droit de se demander comment il va s'y prendre pour implanter ce système.

Comme la loi sur les mines confère une foule de nouvelles responsabilités aux ministères des Ressources naturelles et du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, l'Association minière du Québec aurait aussi voulu connaître quels seront les budgets octroyés à ces ministères pour s'assurer qu'ils disposeront des ressources nécessaires afin de ne pas nuire à la bonne marche des projets miniers.

« Nous sommes d'avis que ce budget suscite plus de questions qu'il n'offre de réponses sur les intentions du gouvernement de maintenir et développer ici une industrie minière forte. On semble vouloir mettre en place un environnement favorisant l'investissement minier, mais les gestes posés par le gouvernement au cours des derniers mois envoient un tout autre message. Pour le bénéfice de tous les Québécois, le gouvernement devra faire preuve de cohérence entre le discours et l'action pour maintenir les emplois et les projets miniers en cours et en attirer de nouveaux », a conclu Mme Méthot.

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour à la liste des articles du Quotidiens