AccueilFlèche ActualitésFlècheQuotidiensFlècheAcquisition de la participation de 49 % détenue par la CPDQ dans 3 parcs éoliens

Acquisition de la participation de 49 % détenue par la CPDQ dans 3 parcs éoliens

Le vendredi 20 novembre 2020

Boralex deviendra propriétaire unique de 3 parcs éoliens québécois, d'une puissance installée de 296 MW

Boralex inc. est heureuse d'annoncer la conclusion d'une entente définitive visant l'acquisition de la totalité de la participation de 49 % de la Caisse de dépôt et placement du Québec (la « CDPQ ») dans 3 parcs éoliens au Québec, déjà détenus à 51 % par Boralex. La participation de 49 % de la CDPQ représente 145 MW de puissance installée nette et les trois parcs éoliens représentent un total de 296 MW de puissance. Situés dans la MRC d'Avignon en Gaspésie et dans la MRC des Appalaches dans l'Est du Québec, ces parcs sont munis de turbines Enercon et bénéficient de contrats d'achat d'électricité (CAE) à long terme conclus avec Hydro-Québec Distribution, expirant entre 2032 et 2033 avec une durée moyenne pondérée restante sous contrat de près de 12,5 ans.

Acquisition de la participation de 49 % détenue par la CPDQ dans 3 parcs éoliens

« Nous sommes très heureux d'annoncer l'acquisition de la participation de la CDPQ dans des parcs éoliens de grande qualité que nous détenons à 51 % et gérons depuis plus de deux ans à la suite de notre acquisition de la participation d'Invenergy dans ces actifs. L'exploitation de ces parcs éoliens a procuré les synergies prévues et a généré des résultats 10 % supérieurs à nos attentes en 2019 », a déclaré Patrick Lemaire, président et chef de la direction de Boralex.

« Cette transaction renforce notre positionnement dans l'industrie éolienne au Canada et est conforme à l'orientation croissance de notre plan stratégique. L'acquisition de la participation de la CDPQ ajoutera d'importants flux de trésorerie pour les prochaines années et une contribution positive aux flux de trésorerie discrétionnaires par action de l'entreprise dès la première année suivant la clôture de la transaction. Nous anticipons également générer des synergies opérationnelles et financières additionnelles au cours des années à venir », a ajouté Patrick Decostre, vice-président et chef de l'exploitation de Boralex.

Dans le cadre de l'acquisition, Boralex paiera une contrepartie en espèces de 121,5 millions de dollars à la CDPQ lors de la clôture, à laquelle pourrait s'ajouter une contrepartie conditionnelle pouvant atteindre 4 millions de dollars sous réserve du règlement de certaines conditions futures à rencontrer. Il est prévu que la clôture ait lieu à la fin novembre 2020, sujette à des conditions de clôture usuelles. À l'issue de cette transaction, la puissance installée de Boralex sera de 2212 MW.

Faits saillants

  • Prix d'acquisition : 121,5 M$ en espèce payable à la clôture et un montant additionnel post-clôture pouvant atteindre 4 M$, sous réserve du règlement de certaines conditions futures à rencontrer ;

  • Ajout de 145 MW de puissance nette à la puissance installée de Boralex ;

  • Contrats à long terme expirant entre 2032 et 2033 avec une durée moyenne restante de près de 12,5 ans ;

  • Contribution annuelle additionnelle des parcs éoliens aux résultats de Boralex :

    • 31 M$ au BAIIA combiné représentant l'acquisition des participations de 49 % de la CDPQ ;

    • 62 M$ au BAIIA selon IFRS représentant 100 % du BAIIA des parcs éoliens qui seront dorénavant consolidés aux états financiers de la Société ;

    • 10 M$, soit 0,10 $ par action aux flux de trésorerie discrétionnaires, une hausse de 8 % sur le montant consolidé généré par Boralex en 2019 ;

  • Synergies opérationnelles et financières additionnelles prévues.

Description des parcs éoliens
Le parc éolien Des Moulins I (136 MW) est situé dans la MRC des Appalaches, au Québec. Ce parc dispose de 59 éoliennes E-82. Le parc éolien Des Moulins II (21 MW) est situé dans la MRC d'Avignon en Gaspésie, au Québec. Ce parc dispose de 9 éoliennes E-92. Ces deux parcs sont visés par un CAE en vigueur qui expire en décembre 2033.

Le parc éolien Le Plateau I (139 MW) est situé dans la MRC d'Avignon en Gaspésie, au Québec. Ce parc dispose de 60 éoliennes E-70 E4 et est visé par un CAE en vigueur qui expire en mars 2032.

Chaque parc éolien est financé à long terme auprès de consortiums d'institutions financières internationales. Les financements se composent d'une combinaison de prêts à terme à taux d'intérêt variable (dont une grande portion est couverte par des swaps de taux d'intérêt) et de billets ou de prêts à taux fixe. La dette liée aux projets au 30 septembre 2020 totalisait 402 millions de dollars (la quote-part de la participation de 49 % acquise est donc de 197 millions de dollars).

Questions relatives aux opérations avec une personne apparentée
La CDPQ détient environ 17,28 % des actions ordinaires émises et en circulation de la Société au 20 novembre 2020. L'acquisition pourrait être considérée comme une « opération avec une personne apparentée », pour l'application du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d'opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). La Société s'est prévalue des dispenses d'évaluation et d'approbation des porteurs minoritaires prévues aux alinéas 5.5a) et 5.7a) du Règlement 61-101.

Les deux administrateurs indépendants représentants la CDPQ au conseil d'administration de Boralex n'ont pas participé aux délibérations sur l'acquisition, et ils se sont abstenus de voter sur ces questions.

À propos de Boralex
Boralex développe, construit et exploite des sites de production d'énergie renouvelable au Canada, en France, au Royaume-Uni, et aux États-Unis. Un des leaders du marché canadien et premier producteur indépendant de l'éolien terrestre en France, la Société se distingue par sa solide expérience d'optimisation de sa base d'actifs dans quatre types de production d'énergie - éolienne, hydroélectrique, thermique et solaire. Boralex s'assure d'une croissance soutenue grâce à son expertise et sa diversification acquises depuis 30 ans. Les actions de Boralex se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole BLX.

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour à la liste des articles du Quotidiens