AccueilFlèche ActualitésFlèchePlan NordFlècheFonds Capital Mines Hydrocarbures - Québec investit 5 M$ pour appuyer la croissance de la Corporation Aurifère Monarques

Fonds Capital Mines Hydrocarbures - Québec investit 5 M$ pour appuyer la croissance de la Corporation Aurifère Monarques

Le lundi 12 mars 2018

Le gouvernement du Québec investit, par l'entremise du fonds Capital Mines Hydrocarbures, 5 millions de dollars dans le capital-actions de la Corporation Aurifère Monarques dans le but de soutenir la croissance de l'entreprise.

Fonds Capital Mines Hydrocarbures - Québec investit 5 M$ pour appuyer la croissance de la Corporation Aurifère Monarques

La participation gouvernementale contribuera à faire avancer les projets entrepris en 2018, notamment les programmes de forage des mines Beaufor et Croinor Gold, les calculs des ressources sur les propriétés McKenzie Break et Swanson, ainsi que la mise en place d'une stratégie de développement pour le gisement aurifère Wasamac, sans oublier les autres travaux prévus afin de poursuivre la croissance des activités de l'entreprise en Abitibi-Témiscamingue. 

« La participation du gouvernement du Québec aux projets de la Corporation Aurifère Monarques est stratégique pour l'essor économique de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et pour tout le Québec. Nous réalisons aujourd'hui un investissement direct dans nos ressources minières afin que les retombées de ces projets profitent à la région ainsi qu'à l'ensemble des Québécois. » 

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique 

« En plus de propulser la relance du Plan Nord et d'attirer au Québec des investissements majeurs et une expertise de pointe, le fonds Capital Mines Hydrocarbures permet d'accroître le développement du secteur des mines et d'ouvrir de nouveaux marchés pour les entreprises. C'est un puissant levier en faveur de la vitalité des régions minières du Québec et de leurs entreprises. » 

Pierre Moreau, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 

« L'Abitibi-Témiscamingue figure parmi les régions ressources du Québec les plus actives dans l'exploitation minière, comme en témoignent les projets de la Corporation Aurifère Monarques, qui ont le potentiel de générer des retombées économiques et sociales importantes pour la région et ses citoyens et ses citoyennes. Je salue donc l'annonce de cette prise de participation gouvernementale dans le capital-actions de l'entreprise. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec 

« La Corporation Aurifère Monarques a le vent dans les voiles et nous démontre sa capacité à mener à bien des projets porteurs pour la population de l'Abitibi-Témiscamingue. Son équipe possède l'expérience et les connaissances requises pour valoriser durablement les ressources minières de notre région, des ressources essentielles à notre prospérité collective. » 

Guy Bourgeois, député d'Abitibi-Est et adjoint parlementaire du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord 

Faits saillants :

  • La Corporation Aurifère Monarques Ouvre une nouvelle fenêtreest un producteur aurifère en émergence dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue.

  • Doté d'une enveloppe de 1 milliard de dollars, le fonds Capital Mines Hydrocarbures Ouvre une nouvelle fenêtrepermet au gouvernement du Québec la prise de participation dans des entreprises qui exploitent et transforment des substances minérales du domaine de l'État.

  • Institué au sein du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et géré par Ressources Québec, à titre de mandataire, ce fonds vise notamment à soutenir la mise en œuvre du Plan Nord Ouvre une nouvelle fenêtre, en constituant une source de financement additionnelle pour la réalisation de projets d'investissement privés.

Aimez-vous cette nouvelle?