AccueilFlèche ActualitésFlèchePlan NordFlècheQuébec accorde une aide financière de 850 000 $ à Rio Tinto Fer et Titane

Québec accorde une aide financière de 850 000 $ à Rio Tinto Fer et Titane

Le jeudi 14 janvier 2021

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien, ainsi que le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, sont heureux d'annoncer que le gouvernement du Québec accorde une aide financière totale de 850 000 $ à Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) pour soutenir le projet de construction d'une usine de démonstration commerciale pour l'extraction de scandium. Le scandium fait partie des minéraux reconnus comme étant critiques ou stratégiques pour le Québec. Il est utilisé entre autres pour les alliages dans les secteurs industriels, de l'aéronautique et de l'automobile ainsi que dans la chaîne de production des batteries pour les véhicules électriques.

Québec accorde une aide financière de 850 000 $ à Rio Tinto Fer et Titane

Pour cette annonce, les ministres Julien et Fitzgibbon étaient en compagnie du ministre de la Justice et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Simon Jolin-Barrette, et du député de Richelieu, M. Jean-Bernard Émond. L'aide financière représente plus précisément une somme de 500 000 $ versée par le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles et une subvention de 350 000 $ accordée par le ministère de l'Économie et de l'Innovation. Le montant de l'investissement pour RTFT est évalué à 6 millions de dollars américains (ou environ 7,7 millions de dollars canadiens).

Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) projette de construire une unité modulaire de démonstration commerciale de production d'oxyde de scandium à Sorel-Tracy, d'une capacité initiale de 3 tonnes par année, à partir du minerai en provenance de la mine d'ilménite au lac Tio à Havre-Saint-Pierre exploitée par RTFT. La nouvelle usine fonctionnera en parallèle d'une usine de Sorel-Tracy sans en toucher le fonctionnement et permettra d'extraire l'oxyde de scandium du procédé actuel. Le scandium, lorsqu'il est utilisé dans l'élaboration des alliages d'aluminium, en change les propriétés et en bonifie les performances mécaniques et thermiques.

L'aide financière s'inscrit dans le cadre des orientations du Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques 2020-2025 (PQVMCS), qui a été dévoilé l'automne dernier. Un des objectifs est d'encourager la mise en valeur des sous-produits miniers de MCS au Québec.

« Le projet de valorisation de l'oxyde de scandium de Rio Tinto Fer et Titane est un exemple concret de valorisation de nos résidus miniers. Il témoigne de notre capacité d'innover et de saisir des occasions d'affaires dans un marché en croissance et dans un contexte visant à renforcer la sécurité de nos approvisionnements. Cette entreprise a le potentiel de devenir un important fournisseur hors Chine dans le domaine du scandium. »

Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable de la région de la Côte-Nord

« L'étape qui vient d'être franchie aujourd'hui par Rio Tinto Fer et Titane a le potentiel de positionner le Québec comme leader mondial de l'extraction de scandium et de sa commercialisation. Avec ce projet, le Québec deviendra le plus grand producteur de ce métal rare qui entraînera des retombées majeures sur nos exportations et nos chaînes d'approvisionnement québécoises, notamment dans nos secteurs clés comme l'électrification des transports et l'aéronautique. Je salue toute l'équipe de RTFT pour ce projet qui allie innovation et exploitation responsable de nos ressources. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation

« La région de la Montérégie se distingue par la présence d'usines de transformation et de recyclage de MCS. Avec cette nouvelle usine de Rio Tinto Fer et Titane, les retombées pour l'ensemble du Québec et pour la région sont considérables. Pensons notamment aux perspectives d'emplois ainsi qu'au développement d'expertise chez nous. Nous sommes très heureux de souligner l'apport de l'entreprise comme force industrielle et fleuron régional qui sait créer de la richesse dans une optique de développement durable. »


Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et ministre
 responsable de la région de la Montérégie

« En plus de contribuer activement au développement stratégique de nos ressources naturelles à travers cet investissement, notre gouvernement témoigne de sa grande volonté de stimuler l'expertise et la création d'emplois en région. Je me réjouis que Rio Tinto Fer et Titane, une entreprise bien établie à Sorel-Tracy, poursuive le développement d'une expertise majeure dont l'ensemble de la province pourra profiter. 

Jean-Bernard Émond, député de Richelieu

« Notre unité d'affaires est engagée dans la recherche et la production de terres rares et de minéraux critiques depuis plusieurs années à l'échelle mondiale. Nous sommes fiers d'annoncer ce projet novateur qui permettra la valorisation de nos résidus miniers et la production de scandium entièrement au Québec. La construction de cette nouvelle usine de démonstration ouvrira la voie à de nouvelles synergies industrielles avec notre filière aluminium au Québec. »

Stéphane Leblanc, directeur exécutif, Rio Tinto Iron and Titanium


Faits saillants :

  • RTFT exploite une mine d'ilménite (un oxyde de fer et de titane) à ciel ouvert au lac Tio près de Havre-Saint-Pierre. Dans son complexe métallurgique de Sorel-Tracy, elle extrait une matière première de dioxyde de titane de haute qualité, de la fonte, de l'acier et des poudres métalliques du minerai.

  • Les minéraux critiques et stratégiques font partie du quotidien et se retrouvent dans plusieurs équipements et objets, par exemple les appareils d'imagerie médicale, les batteries, les ordinateurs portables, les téléphones cellulaires et les véhicules électriques.

  • Le Québec contribue déjà à fournir des minéraux stratégiques puisqu'il est un producteur de nickel, de niobium et de graphite et que des projets miniers sont en développement pour le lithium et le vanadium.

  • La valorisation des minéraux critiques et stratégiques permettra au Québec de poursuivre sa transition énergétique et technologique et de créer des emplois de qualité dans les régions tout en contribuant à développer une économie plus verte.

Aimez-vous cette nouvelle?