AccueilFlèche ActualitésFlècheInnovationFlècheSPEEDFACTORY, un projet d'automatisation de la couture pour Johnson Controls et Addidas

SPEEDFACTORY, un projet d'automatisation de la couture pour Johnson Controls et Addidas

Le jeudi 8 mai 2014

BURSCHEID, Allemagne- Johnson Controls, une entreprise multi-industrielle de dimension mondiale  étudie avec le Groupe adidas la redéfinition des méthodes de fabrication des textiles. Les partenaires veulent accroître l'automatisation de la production des textiles. L'intention de Johnson Controls, en tant que leader de la fabrication des sièges et composants de sièges pour véhicules, est d'optimiser la production des garnitures de sièges.

SPEEDFACTORY, un projet d'automatisation de la couture pour Johnson Controls et Addidas

 « Pour Johnson Controls, les innovations dans le domaine des processus ont autant d'importance que les innovations en matière de produits », déclare Andreas Eppinger, Group Vice President Technology Management de Johnson Controls Automotive Seating. « Actuellement, la majorité du travail de couture nécessaire à la réalisation des housses de sièges est fait en grande partie à la main. Bien que l'accroissement de l'automatisation dans ce secteur soit très complexe, nous sommes convaincus que c'est faisable. »

Le projet, qui porte le nom de SPEEDFACTORY, a pour but de combiner les capacités humaines et celles des machines. Le projet devrait se terminer par la mise en oeuvre d'un système dans lequel les hommes et les robots travaillent ensemble pour fabriquer des produits textiles.

Alors que le Groupe adidas cherche à automatiser la production des équipements de sport, Johnson Controls a pour objectif l'automatisation de la totalité des processus de production des garnitures de sièges des véhicules. L'entreprise veut optimiser le processus de coupe et de couture de même que l'ensemble de la gestion des textiles. Ce nouveau processus impliquera de couper les tissus d'une certaine manière, de les aligner et de les assembler pour fabriquer des garnitures de sièges.

Johnson Controls traite le projet SPEEDFACTORY avec le grand fabricant de vêtements et d'accessoires de sport qu'est le Groupe adidas, avec le constructeur de machines KSL Keilmann Sondermaschinenbau, avec l'Institut technique des textiles de l'Université technique de Rhénanie-Westphalie, RWTH d'Aix-la-Chapelle, et avec fortiss, un institut associé à l'Université de Munich, en Allemagne. La mission de cet institut est de faciliter la recherche et le transfert de technologie dans le domaine des systèmes et services à forte intensité logicielle. Le projet de recherche est subventionné par le Ministère fédéral allemand de l'économie et de l'énergie.

Aimez-vous cette nouvelle?