AccueilFlèche ActualitésFlècheConstructionFlècheMobilité durable et urbanisme - Plus de place aux stationnements pour vélos dans les nouvelles constructions

Mobilité durable et urbanisme - Plus de place aux stationnements pour vélos dans les nouvelles constructions

Le mercredi 12 septembre 2018

Le conseil d'arrondissement a adopté hier soir un projet de règlement prévoyant plusieurs nouvelles dispositions au Règlement d'urbanisme qui visent à actualiser les normes de stationnement pour l'ensemble de Ville-Marie. Pour toute nouvelle construction ou projet de transformation, on souhaite notamment retirer les normes minimales de stationnement pour automobile. L'arrondissement propose aussi d'augmenter le nombre minimal d'unités de stationnement pour vélo et de prescrire des installations sanitaires complémentaires.

Mobilité durable et urbanisme - Plus de place aux stationnements pour vélos dans les nouvelles constructions

« Cette bonification des exigences en matière de stationnement pour automobile et pour vélo est un geste porteur et représentatif de notre vision en matière de mobilité durable. Habiter et travailler au centre-ville est devenu un mode de vie qui séduit de plus en plus. On souhaite ainsi que l'aménagement du territoire soit adapté à des modes de transport alternatifs à l'automobile », a déclaré Sophie Mauzerolle, conseillère de la Ville dans le district de Sainte-Marie.  

Plus de minimum requis pour le stationnement automobile

Le règlement d'urbanisme de l'arrondissement impose présentement des exigences minimales en matière de stationnement, c'est-à-dire un nombre minimum de places de stationnement automobile devant être aménagées pour chaque nouvelle construction ou transformation de bâtiment. Ces exigences varient en fonction de la superficie de plancher et selon le nombre et la taille des logements.

Dans son projet de règlement, l'arrondissement souhaite offrir aux promoteurs le choix de construire des bâtiments avec ou sans stationnement en fonction de plusieurs critères, comme le type de clientèle visée ou encore la proximité des stations de transport collectif.

« L'objectif de cette démarche est multiple. D'abord, elle permet de répondre aux besoins des citoyens et citoyennes sans faire de l'automobile le moyen de transport le plus avantageux », explique Sophie Mauzerolle. « Ensuite, on vient poser un geste de plus en faveur de la santé publique puisqu'elle encouragerait la population à de saines habitudes de vie. Et finalement, nous avons espoir que ces nouvelles exigences auront une influence positive sur le coût du logement au centre-ville, puisque les unités pourraient être moins dispendieuses sans stationnement », d'ajouter la conseillère de Ville.

Rehausser les exigences en matière de stationnement pour vélos et d'installations sanitaires

Dans la même veine, l'arrondissement propose de bonifier le nombre minimal d'unités de stationnement pour vélos. Par exemple, pour une nouvelle construction résidentielle comprenant 200 logements, les normes actuelles exigent un aménagement minimum de 46 unités pour vélo, alors qu'avec le nouveau règlement, ce minimum serait fixé à 72.

Parallèlement à cela, les modifications réglementaires prévoient d'intégrer, pour des constructions autres que du résidentiel, des vestiaires-douches et des casiers en fonction du nombre d'unités de stationnement pour vélo. Cette modification permettra d'encourager l'utilisation du vélo en assurant la présence d'installations adéquates et sécuritaires à destination.

Plus de place aux bornes de recharge pour véhicules électriques

En phase avec les objectifs de la stratégie d'électrification des transports 2016-2020 et dans l'optique de réduire la dépendance aux hydrocarbures, l'arrondissement faciliterait aussi l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques sous certaines conditions. Dans le cas d'une aire de stationnement intérieur desservant un usage autre que résidentiel, un minimum d'une unité de stationnement sur 20 devrait être équipée pour la recharge d'un véhicule électrique.

Cette démarche vise à favoriser l'intégration d'une technologie verte dans les constructions futures.

Prochaines étapes 
Les résidentes et résidents souhaitant s'exprimer sur le sujet sont invités à participer à l'assemblée publique de consultation qui aura lieu le mercredi 26 septembre à la salle du conseil de l'arrondissement au 800, boulevard De Maisonneuve Est. Une deuxième lecture du projet de règlement, tenant compte des commentaires formulés, sera présentée au CA du mois d'octobre, pour une adoption définitive des nouvelles mesures en novembre si le projet suit son cours.

Aimez-vous cette nouvelle?